Chers adhérents, chers camarades,

2020 a été une année inédite dans l’histoire du Monde et de notre pays. La France n’avait pas connu une telle situation depuis la deuxième guerre mondiale avec un état d’urgence sanitaire extraordinaire.

Une phase d’adaptation et de déstabilisation « normale » a vu le jour au début de cette crise que le Président de la République avait nommée « guerre ». Comme par le passé, le peuple français, à l’exception de quelques inconscients, a répondu pour mener le combat. Le personnel médical, les forces de l’ordre, les militaires, les caissier(e)s des supermarchés, les éboueurs, les agents de sécurité, les routiers et nombre de professionnels d’autres métiers se sont mobilisés dans un élan civique et patriotique.

Parmi ces combattants de l’ombre, évidemment nous étions présents avec les réservistes de toutes les armées, prêts à servir notre pays et notamment la Gendarmerie pour assurer notre mission fondamentale, la protection des populations.

Au début, certains d’entre vous ont douté de la confiance que le commandement mettait en nous, dans la mesure où nous n’avons pas été employés immédiatement.

Comme l’avait dit le Commandant des Réserves Gendarmerie, le Général de division Olivier KIM, la Réserve fait partie intégrante de la manœuvre gendarmerie, et il l’a prouvé. Aujourd’hui la place de la Réserve prend encore de l’ampleur avec la création des Compagnies d’intervention de réserve territoriale (CIRT) qui succèdent à la création des Détachements de surveillance et d’intervention de réserve (DSIR). La Réserve est engagée comme nos camarades d’active sur les fronts de la lutte contre la COVID ; contre le terrorisme en protégeant les lieux de culte et des établissements scolaires ; au profit des contrôles aux frontières ; de la sécurisation des trains ; des bureaux de poste…

La Réserve est devenue un véritable outil de gestion de crise pour le Directeur Général.

Mais, je n’oublie pas que pour assurer ces missions, des camarades d’active sont morts en service, d’autres ont été blessés dont des camarades réservistes.

Je réitère au nom de notre association toute notre compassion sincère aux familles touchées par ces épreuves et souhaite un prompt et total rétablissement aux blessés.

Ces événements dramatiques nous rappellent que ce métier de gendarme amène les femmes et les hommes de notre institution à risquer leur vie et parfois la perdre pour protéger nos concitoyens face à une délinquance toujours plus agressive ne cultivant plus aucune valeur, ni respect de la vie humaine.

Nous devons avoir une pensée pour nos camarades policiers qui sont aussi décédés en 2020 et nos jeunes militaires qui ont laissé leur vie sur des terres lointaines pour assurer notre sécurité sur le territoire national face à des barbares qui veulent annihiler nos valeurs.

En 2021, nous poursuivrons notre engagement pour le service de la France et la défense de nos valeurs.

Que cette nouvelle année, vous apporte joie et bonheur et vous préserve, tant que faire se peut, des difficultés de la vie.

Soyez prudent dans l’exercice de votre métier de gendarme et je vous réitère tous mes vœux pour cette nouvelle année.

Col® Luc DELNORD

Président de R.E.S.GEND