Resgend - Réservistes Et Sympathisants de la GENDarmerie
Membre du Conseil supérieur de la réserve militaire, membre de l'Entente des associations gendarmerie, reconnue d'intérêt général

Nouvelle formation des réservistes, des militaires prêts à l’emploi au cœur des unités

Entre le printemps et l’été 2016, plusieurs préfigurations en région ont permis de valider la nouvelle formation des réservistes. Mardi 27 septembre, un retour d’expérience a été présenté à la DGGN, sur ce qui deviendra la Formation opérationnelle du réserviste territorial (Fort) à partir du 1er janvier 2017.

 

Mardi 27 septembre 2016, le général de division Alain Coroir, délégué aux réserves gendarmerie, a présidé le retour d’expérience sur la préfiguration de la nouvelle formation des réservistes, conduite depuis le printemps 2016.

Accueillant l’ensemble des représentants des sections personnels de réserve des régions, les parties prenantes de l’administration centrale ainsi que les associations de réservistes, cette réunion a permis aux directeurs de stage des trois sites de préfiguration (Issoire (63), Saint-Astier (24) et Sathonay (69)) de développer tous les aspects de cette nouvelle formation de quatre semaines (consécutives ou en deux quinzaines).

À partir du 1er janvier 2017, tous les jeunes Français et Françaises sélectionnés pour devenir réservistes de la gendarmerie suivront la Fort. S’ils réussissent les étapes de ce cycle rénové, ils obtiendront le CIAPT, la qualification d’APJA, puis prêteront serment et seront directement prêts à l’emploi, au service des unités (des mesures transitoires d’enseignement à distance vont progressivement permettre à tous les réservistes formés selon le schéma antérieur d’acquérir la qualification d’APJA).

Cette avancée majeure, utile et pragmatique, trouve un écho particulier dans la montée en puissance de la réserve de la gendarmerie comptant aujourd’hui 28500 militaires dans ses rangs, pour atteindre 40000 fin 2018.

Auteur : DRG

Publiée le 28 septembre 2016

 

Complément à la note de la DRG du 28 Septembre 2016 suite à la réunion RETEX du 27 septembre 2016

Le nombre de dossiers entrant en stage représente environ 50% des dossiers initialisés suite aux tests d’aptitude et à la visite médicale.
Dans l’ensemble, le taux d’échec durant le stage est faible et essentiellement du à des causes médicales (blessures).
Globalement le contenu des formations n’est pas remis en cause et les remarques des expérimentateurs ont étés globalement intégrées dans les modules définitifs.
La mise en œuvre de ces formations est lourde mais grâce à une anticipation sérieuse, les services centraux ont les capacités à réagir rapidement. Il a été rappelé que la montée en puissance des réservistes est une grand priorité pour la DDGN donc les moyens mis en places sont très importants (cela facilite grandement les choses)
Le cout moyen par stagiaire est aux alentours de 2 000€ mais ceci n’inclus pas de frais d’infrastructure pour l’instant. La monté en puissance vas se faire sur des infrastructures qui vont devenir payante et difficile à trouver. Il va être obligatoire que les  FORT soient intégrés dans les plannings des sites nationaux retenus ou dans les sites locaux des régions.
Un point important est à solutionner concernant les moyens matériels et véhicules car ils ont étés pris sur les moyens de l’active. Solution envisagée : la location comme dans l’armée de terre.
Difficultés à trouver des encadrant (essentiellement réservistes) en particulier pour l’IP (MIP et AMIP)
POINT IMPORTANT : le statut des stagiaires :
Pendant les cours EAD (enseignement à distance) et la PMI soit durant les 12 premiers jours ils sont civils, les stagiaires signent l’ESR au début de la deuxième période de 12 jours et ils sont alors Militaires.
Ceci a une conséquence sur les visites médicales, les couvertures sociales et les formations possibles
Une première visite médicale d’aptitude à la vie en communauté (certificat purement civil) et avant la deuxième partie une deuxième visite médicale d’incorporation avec vaccination obligatoire et dépistage des addictions. Il faut que les antennes médicales s’organisent pour répondre à cette nouvelle demande.
Durant la première période les stagiaires sont couverts par la sécurité sociale et les mutuelles civiles (donc obligatoirement activités à risques modérés)
Durant la deuxième période les stagiaires sont couverts par la CNMSS et IRC ils peuvent donc faire toutes les activités militaires
Le Criblage,
Tous les dossiers de candidats doivent être transmis à la cellule de lutte anti terroriste pour être vérifiés.il faut donc organiser les remontés d’information rapidement après le remise du dossier par les candidats.
LES EVOLUTIO0NS DECIDEES,
Il est acté que ces formations ne donneront lieu à aucun classement car le but n’est pas de faire une compétition mais d’assurer une formation et de s’assurer que cette formation est bien comprise et acquise.
Formation de 181 h au total pour 4 semaines
Un rapport de format identique pour tous les stage devras être émis vers la DRG
La progression et l’organisation du stage est à la seule responsabilité du chef de stage et l’encadrement doit être organisé (donc convoqué) au moins pendant deux jour avant le stage.
Les chaînes logistiques demandent des anticipations importants quitte à commander trop et à devoir retourner le trop perçu. C’est le seul moyen d’avoir des taux d’échange faible. Il est lancé des commandes importantes de matériels.
Il reste à régler le problèmes des armement pour les stages en mutualisation car les groupements ne sont pas homogène dans l’arment de leurs réservistes (SIG ou G1).
LA FORMATION EOR
Les régions ont la mission de détecter les fort potentiels dans leurs réservistes pour les proposer à la formations (suppression de la PMSG). Cette évaluation devras se faire durant l’emploi des réservistes après leur passage à la FORT.
Durée 23/26 jours, moins de 35 ans au premier jour de stage,
Problèmes administratifs de coordination des ordres de missions des différentes régions.
Problème d’habillement, les stagiaires doivent avoir la même tenue que les AGIV
L’organisation du programme doit faire face à l’hétérogénéité des emplois dans les régions.
Les stagiaires manquent de formation militaire initiale et pratique sur le terrain.
Il faut augmenter le taux d’emploi des officiers (actuellement 3%) ce qui devrait être faisable avec la nouvelle organisation territoriale par unités constituées.

QUELQUES CHIFFRES
Début 2016 : 22 000 ESR et 1 500/ 1 600 ESR employés par jour
09/2016 : 25 000 ESR 2 220/ 2 300 ESR employés par jour et 3 000 le weekend. Signature de 1 000 contrats de RO2 vers RO1
4 000 jeunes formés depuis début 2016 contre 3 000 pour l’année 2015 objectif former 5 000 personnes en 2017.
Objectifs : 28 500 contrats fin 2016, 35 000 contrats fin 2017 et 40 000 contrats fin 2018. Donc recrutement tous azimut. Limite d’âge 40 ans pour les MDR (avec souplesse), accueillir tous les changement d’armée, limiter les ESR des administrations (PM,PN, Douane …..) à 15% de l’effectif. Limite d’âge 63 ans pour les sous-officiers (penser à faire passer gendarme de réserve les MDR atteignant 40 ans que l’on souhaite garder. La différence de cout n’est que de 20€ par jour
Les TERO vont être formatés sur la base de 40 000réservistes donc le recrutement peut se faire en dépassement des TERO actuels
Création de cellules réserves à effectif de 2 au TEA des groupements. Les SPR des régions sont de 2 à 8 dans le TEA régions.
Mise en place de formations FORT en local, en central, en 1 bloc ou en 2 blocs, sur des sites Gendarmerie ou militaires ou civils. Les régions doivent fournir leurs prévisions 2017 sous un mois.
Buget : 66 000 k€ en 2016, 105 000 k€ en 2017 et 200 000 k€ en 2018
La DRG devient Le Commandement De la Réserve (au 01 novembre) avec un effectif porté à 32 personnels. Mission, Pilotage de la formation et pilotage opérationnel de l’emploi

 

Articles similaires
  • MARCHE DE BERNE 2018 Vendredi dernier, 9 valeureux camarades se sont retrouvés sur les terres de la confédération helvétique pour la désormais traditionnelle Marche de Berne. Pour cette 59ème édition, le groupe R.E.S.GEND était logé, non pas à Belp même comme à l’accoutumée, mais dans un bunker de la sécurité civile suisse de la ville de Bern. Situé sous [...]
  • UNE BELLE ET TRISTE CEREMONIE Le ciel s’associait à la peine de ce jour lors de la belle cérémonie d’hommage au lieutenant-colonel Arnaud BELTRAME dans la cour d’honneur des Invalides ce matin mercredi 28 Mars. En effet, une abondante pluie plus ou moins fine se déversait en abondance sur les personnels non abrités: musiciens de la garde républicaine, porte-drapeaux et [...]
  • DONS POUR LA FAMILLE BELTRAME ET/OU L... FM CABINET DGGN BT NON PROTEGE NMR/23607 / GEND/CAB PRIMO : SUITE À L’ATTAQUE TERRORISTE DE TRÈBES (11) QUI A COÛTÉ LA VIE AU COL ARNAUD BELTRAME DÉCÉDÉ LE 23 MARS 2018, UN VASTE ÉLAN DE SOLIDARITÉ ET DE GÉNÉROSITÉ ÉMANANT À LA FOIS DE LA COMMUNAUTÉ MILITAIRE ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE SE MANIFESTE [...]
  • Communiqué du Président de la Républi... En ce moment de deuil, je tiens à exprimer la tristesse partagée de la Nation face à la perte du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui était votre collègue et pour certains votre ami. En se substituant volontairement au dernier otage du terroriste, il a choisi de sauver des vies au péril de la sienne. C’est un [...]
  • Condoléances Profondément affectés par les tragiques évènements d’hier dans l’Aude, les adhérents de RESGEND tiennent à témoigner de leur  émotion. Ils s’inclinent devant l’héroïsme du sacrifice du lieutenant-colonel Arnaud BELTRAME, digne des plus belles traditions de la gendarmerie. Notre grande compassion va également vers les innocentes victimes civiles et les familles de tous les [...]

MEMOGEND 2016

Cliquer

Marche de Blankenberge 2017

L’équipe RESGEND – DIEKIRCH 2017

GEND’info

COMMUNICATION

"Le grand nombre des adhérents de RESGEND nécessite périodiquement une mise à jour des adresses mail de ceux-ci afin de conserver transmission des informations et réactivité.
Il est donc demandé aux adhérents ayant récemment changé d'adresse mail de communiquer celle-ci par un courriel adressé à:
contact@resgend.fr
Merci à tous."

Marche de NIMEGUE 2018

Une info expresse, il reste des places pour Nimegue 2018.

contact@resgend.fr