De gauche à droite : COL® DELNORD, Président de RESGEND ; GAR LOUBES, Inspecteur Général des Armées ; COL(H) LIGEOUR, représentant du Président de l’ANORGEND

Le GAR Jean-Marc LOUBES, nommé inspecteur général des armées, placé auprès de Mme Florence PARLY, ministre des armées, a quitté le commandement de la gendarmerie d’Île-de-France et de la zone de défense et de sécurité de Paris.

Lors de sa cérémonie de départ, le 15 février 2019, le général a chaleureusement remercié de leur présence les personnalités présentes, ainsi que les personnels ; sans oublier les associations. RESGEND et l’ANORGEND représentaient les réservistes d’Ile de France.

Le Général a déclaré qu’il laissait dernière lui un très beau commandement marqué par un territoire passionnant avec une dimension stratégique importante et qu’il quittait avec émotion les 11 000 gendarmes d’Ile-de-France.

Il a souligné les réussites et les succès, mais noté aussi des difficultés rencontrées ou les moments graves et douloureux. Il a rappelé avec émotion le souvenir de nos camarades disparus lors l’accomplissement de leur devoir et a assuré de son amitié et de son soutien ceux qui ont été blessés, en service, ou souffrent de maladie.

Il a rappelé que de nombreux chantiers avaient été ouverts durant les deux années et demi de son commandement et que les gendarmes d’active et de réserve d’Île-de-France, qui œuvrent au quotidien pour la sécurité des franciliens, devaient continuer d’avancer et de s’adapter en permanence à l’évolution des territoires, des technologies et des menaces.

Il a souhaité aussi mettre en avant l’excellence des relations humaines et professionnelles, de confiance, parfois même amicales entretenues avec de très nombreuses autorités et services partenaires, les magistrats, les Douanes, le Gouverneur Militaire de Paris, l’administration pénitentiaire, l’Education Nationale, les élus, … et au premier titre desquelles bien entendu la police nationale ; notamment avec le préfet de police de Paris, et les directions et services de la préfecture de police.

Il n’a pas non plus oublié desaluer l’ensemble des associations d’anciens combattants, les associations de retraités de la gendarmerie et de réservistes.

Au terme de cette intense période de commandement, le Général d’Armée LOUBES a tenu à rendre hommage et à remercier chacune et chacun des personnels de la région, civils et militaires, d’active et de la réserve opérationnelle et citoyenne.

Mais avant de quitter définitivement son commandement, il a laissé ses dernières orientations, à savoir, la continuité de la mise en œuvre de la « police de sécurité du quotidien » en développant les contacts avec les élus, les habitants, les commerçants, le monde associatif, ou encore les polices municipales, qui doit permettre de renforcer le lien entre le gendarme et sa population ; la coopération avec la police nationale en matière d’intervention et la poursuite du partage du renseignement avec tous les services de l’Etat concernés pour faire face aux défis du terrorisme et de la radicalisation ; et enfin soutenir l’ impulsion donnée en matière de ressources humaines pour rendre l’Ile de France plus attractive et y attirer des gendarmes lors des mutations.

Il a conclu son discours par des remerciements à son épouse et ses quatre enfants pour leur soutien et a rappelé à l’ensemble des gendarmes d’Ile de France qu’ils devaient être fiers du travail accompli et que, personnellement, il était heureux et fier d’avoir été leur chef.

R.E.S.GEND souhaite au Général d’Armée LOUBES bon vent dans ses nouvelles fonctions !