La gendarmerie présente le paradoxe d’ être à la fois « bien connue » (qui n’a pas rencontré un gendarme?) et méconnue (qui connaît le spectre des missions de la gendarmerie?).

C’est à cet effet que le général d’armée Richard Lizurey, directeur général, a initié la réalisation d’un livre sur la gendarmerie dans la célèbre collection « pour les nuls ».

Ce volumineux opus (400 pages) a nécessité sept mois de travail à une équipe de 15 personnes, mais le but de faire découvrir, comprendre, apprécier une des plus anciennes institutions françaises a été atteint.

La naissance de cette œuvre a justifié une réunion informelle et amicale qui s’est tenue le 13 Février au quartier des Célestins, caserne du régiment de cavalerie de la Garde républicaine, boulevard Henri IV à Paris. Les associations étaient conviées et Resgend était présente. Une assemblée nombreuse était là pour célébrer dignement l’évènement.

Dans son allocution, le général Lizurey a particulièrement appuyé sur le rôle de la réserve de l’Arme et sur l’intention qui avait présidé lors de la rédaction du livre d’éviter tout « jargon » et acronymes. Les connaisseurs du cadre militaire comprendront la difficulté !

Le directeur général entouré du colonel Pascal ESTEVE, « pilote » de l’opération, et messieurs Vincent BARBARE (Edi8 à D) et Laurent BOUDIN (Plon à G).

L’éditeur, monsieur Vincent BARBARE a souligné l’importance qu’avait revêtu le projet et rappelé que l’appellation « pour les nuls » signifiait simplement que chaque livre de cette collection devait être de lecture simple, accessible, et apporter une information tant complète que transparente et honnête.

Il a également souligné que l’une des caractéristiques de l’Arme était sa surprenante faculté d’adaptation, et que le gendarme de 2018 n’avait plus rien à voir avec le célèbre MDL/chef Cruchot, de joyeuse mémoire…

Le D.G.G.N. a ensuite remis quinze lettres de félicitations aux participants à cette belle réalisation, témoignage de la reconnaissance de la gendarmerie à ceux qui ont « transpiré » pour la faire découvrir et apprécier.

Pour terminer, c’est le verre à la main que les assistants ont échangé de manière informelle sur cette « vieille dame » qui sait rester si jeune !

Col.(h) Jean-Pierre SOBOL

Président.