Tous les ans à la mi-Février, la gendarmerie rend hommage sur l’ensemble du territoire aux militaires de l’Arme décédés en service, cette année l’hommage de la D.G.G.N. (direction générale) avait lieu aux Invalides et se complétait d’une visite particulière et fort intéressante: celle du caveau des gouverneurs.

RESGEND était représentée par le colonel (h) SOBOL, président d’honneur, le colonel (ro) DELNORD, président, étant empêché.

Devant des délégations des principales subdivisions d’arme, le ministre de l’Intérieur accompagné du secrétaire d’Etat rendit hommage au drapeau de la gendarmerie, puis dans un discours sobre mais empli d’émotion évoqua le sacrifice des soldats de la loi tombés dans l’accomplissement de leur devoir et de leur engagement.

Le nom de chacun fut prononcé, puis une triste sonnerie « aux morts » mit fin à cette cérémonie de recueillement.

Avant cela, les représentants des associations présents furent accueillis par le général gouverneur des Invalides qui rappela l’historique de ce noble bâtiment, réalisé par Louis XIV, réalisant une « intention » de Saint Louis.

Nous fûmes donc autorisés à visiter cet endroit chargé d’histoire et de gloire militaires: le caveau des gouverneurs. La présence d’un piquet d’honneur de la garde républicaine, sabre au clair, rehaussait encore l’ambiance émouvante de cette visite.

Le caveau, situé sous l’église, accueille, outre des gouverneurs, nombre de célèbres militaires comme le général LASSALLE, le général LECLERC… rappel d’époques glorieuses.

Une gerbe fut déposée à l’emplacement du maréchal MONCEY, premier inspecteur général de la gendarmerie, dont le souvenir est également rappelé par une plaque dédiée dans l’église. 

Retour à la DGGN, après un sympathique repas de cohésion, le général LIZUREY, directeur général, accompagné du lieutenant-colonel DUFOUR, adjoint au secrétaire général du CFMG (conseil de la fonction militaire gendarmerie) reçut les présents pour un tour d’horizon des évènements et de l’engagement de l’Arme ( parfois jusqu’à 104 escadrons engagés sur 109 existants).

Avec sa clarté et sa hauteur de vue coutumières, le DGGN explicita que, malgré les préoccupations actuelles, la gendarmerie poursuit sa réflexion pour être encore plus efficace et humaine.

Une journée marquée par la camaraderie et le respect dû aux victimes du Devoir ainsi qu’aux Anciens dont l’exemple est notre guide.

Col.(h) Jean-Pierre SOBOL.