Colloque des 17-18 novembre 2021 et 1er décembre 2021

Société Nationale Histoire et Patrimoine de la Gendarmerie-Société des Amis du Musée de la Gendarmerie (SNHPG-SAM) – Service Historique de la Défense (SHD) – Sorbonne Université (Faculté des Lettres)

Organisée à partir des années 1917-1921, la gendarmerie mobile, premier corps permanent spécialisé dans le maintien de l’ordre, contribue à réguler l’emploi de la force, notamment par la délégitimation de la violence publique létale, en inspirant l’instruction du 1er août 1930 sur le maintien de l’ordre par la gendarmerie. Son histoire demeure pourtant mal connue. Dans la bibliographie, comme dans les médias, les gendarmes mobiles sont souvent masqués par des références aux « forces de police » ou aux seuls CRS.

À l’écart des réquisitoires ou des panégyriques, tous stériles, ce colloque veut éclairer le destin d’une force militaire particulière, ses missions civiles et militaires, en France et à l’étranger, la formation, l’équipement et l’encadrement de ses membres, leurs modes d’action au regard de l’évolution de la réglementation du maintien de l’ordre, leur vécu et leurs affects dans les casernes et lors des interventions, leurs épreuves et leur mémoire des événements.

Ce colloque d’histoire s’ouvre aux regards du droit, de la sociologie, de la science politique, ainsi qu’aux réflexions des professionnels. Ainsi espère-t-il contribuer à une meilleure connaissance de questions toujours d’actualité : professionnalisation et militarisation de la police des foules, adaptation de la formation, des équipements et des modes opératoires aux évolutions de la contestation, aléas de la régulation de l’emploi de la force et résurgence d’actes disproportionnés, circulation internationale des doctrines et des pratiques, particularités et audience des choix français.


Mercredi 17 novembre (SHD)

Les prémices de la gendarmerie mobile – Genèse et essor de la garde républicaine mobile – Gardes, GMR, CRS et GR : le maintien de l’ordre entre déconstruction et reconstruction (1940-1950) – Les nouveaux fronts des guerres de décolonisation – Assurer l’ordre public à l’époque des indépendances.

Jeudi 18 novembre (SHD)

Les mobiles à l’épreuve du terrain, des années 1930 aux années 1970 – Formation et équipements – Adapter le maintien de l’ordre aux nouveaux contextes.

Enjeux et pratiques du maintien de l’ordre aujourd’hui d’après ses acteurs – Témoignage(GDI, 2S, Pierre Durieux, ancien commandant du CNEFG)et Table ronde : GAR, 2S, Jean-Régis Véchambre (modérateur), Olivier Christen (directeur des Affaires criminelles et des Grâces, ministère de la Justice), Éric Jalon (préfet de l’Essonne), Commissaire divisionnaire Olivier Bagousse (chef de la délégation parisienne des CRS), GCA Pierre Casaubieilh (commandant les écoles de la gendarmerie).


Mercredi 1er décembre

(Banque française mutualiste, 60 rue de la Glacière, Paris)

Les gendarmes mobiles le 6 février 1934

Conférences et présentation du documentaire Le jour où la République a vacillé : 6 février 1934 (Didier Sapaut).

PROGRAMME DÉTAILLÉ

Programme en PDF

Dépliant colloque 100 ans GM

affiche colloque 100 ans gendarmerie mobile

GMobile-Histoire-Colloque-ANNONCE-19.10.21