Aujourd’hui 11 mai, nous entrons dans une nouvelle phase de lutte contre le Covid 19.

Après presque deux mois de confinement et d’un combat permanent de nos soignants, une bataille a été gagnée ; mais la guerre ne l’est pas encore.

Nous devons rester vigilants et appliquer les mesures barrières et sanitaires, sans faille.

Malheureusement, parmi la population, il y aura toujours des inconscients, qui seront indisciplinés et ne voudront pas entendre raison. Aussi, il est de notre devoir de gendarme de réserve d’inciter toutes les personnes de notre entourage à respecter les directives gouvernementales. Ce sera notre façon de nous inscrire dans la démarche voulue du DG #Répondre Présent.

Pour les réservistes opérationnels, n’oubliez pas de notifier vos disponibilités dans minot@ur.

Comme le GDI Olivier KIM, Commandant des Réserves de la Gendarmerie, nous le dit sans cesse, la réserve fait partie intégrante de la manœuvre.

Le dé-confinement va, peut-être, permettre à nos collègue de l’active de souffler et de prendre un peu de repos mérité. Nous devrons être présents pour justifier notre raison d’être, reconnue par le commandement de la gendarmerie qui sait pouvoir compter sur sa Réserve.

Nous l’avons encore montré lors de l’opération « Zeno » qui consiste à sécuriser les bureaux de Poste, notamment pendant la distribution des prestations sociales à plus d’un million et demi de nos concitoyens. Plus de 3200 réservistes ont été engagés dans cette opération de prévention.

Continuons à assurer notre engagement envers notre institution et notre pays en prenant soin de nous et de nos proches.